1001 creations - Page 3

  • Les escarpins Vionnet par Guiseppe Zanotti

    La maison de couture Madeleine Vionnet a annoncé la signature d'un contrat de partenariat avec le chausseur Guiseppe Zanotti, pour la nouvelle ligne d'escarpins Vionnet en boutique pour le printemps-été 2013.

    escarpin.JPGLa collection de souliers doit " réinterpréter l'histoire d'une créatrice tournée vers l'avenir " selon les propos du PDG de la griffe. Pour Guiseppe Zanotti, il s'agit là d'un véritable challenge. Cette collection sera sous le signe du satin, du cuir perforé ou pas, parfois saupoudrée de paillettes. Dévoilée à Milan, la nouvelle collection Vionnet par Zanotti sera présentée à Paris à la Fashion Week en octobre 2013.

    Vous pourrez trouver ces créations dans les plus belles boutiques spécialisées et multimarques du monde, pour des prix allant de 390 à 700 euros... Et oui !

  • Madame à Paris

    madame.JPGJ’avais repéré la boutique à son ouverture il y a près de deux ans, et j’y passe aussi régulièrement que je peux. Le responsable est adorable et j’avais craqué il y a près d’un an pour des bottines Mellow Yellow, que la marque diffuse quasi en exclu pour compléter son offre.


    La marque est définitivement connotée “Mademoiselle” selon moi (et sans la polémique administrative !). Jolies coupes féminines, silhouettes rétro, cross over de matières (matez ce manteau en laine bouclette doublure satin fuschia), maille à petits noeuds, robes plissées…

    Pour parfaire le discours du style (autrefois dirigé par Laurence Doligé, maitresse de la mode dîte Madame, et désormais par Marie José Rubini, autre militante de la féminité sans excès), l’égérie de la saison n’est autre que Jeanne Damas, muse inspirante du style néo rétro parfaitement dans l’air du temps…

     

  • le sac défendu

    sac.JPGVoilà une charmante idée qu’on se sentait obligé de vous faire partager, un petit sac plutôt original, à mi chemin entre le sac banane, la chaîne de portefeuille et le string. « Elle est parfaite comme petit sac pour aller danser, puis se transformera facilement, le moment venu, en un accessoire subtilement érotique »

    Tout est dit.

  • Mes 5 favoris beauté du moment

    Côté beauté, j’ai fait le tri dans ma routine et je partage avec vous mes 5 favoris du mois de janvier.


    - la pâte grise Payot : je connais la pâte grise depuis mes 16 ans et ma guerre des boutons. C’est ma mère qui me l’ai fait découvrir. Compte tenu de mon âge avancé (!), je ne m’attendais pas à m’en servir de nouveau, et pourtant… Elle est toujours aussi efficace pour traiter les boutons (grâce à ses vertus assainissantes) et simple à manipuler : il suffit d’appliquer un peu de pâte sur le bouton le soir sur le visage démaquillé et nettoyé, et de laisser poser la nuit. Bon, en revanche, l’odeur, elle n’a pas changé… A quand une version allégée comme la crème de 8 heures d’Elisabeth Arden ?


    beauté.JPG- le baume à lèvres Kiehl’s : je ne sais pas vous, mais moi, j’ai usé tous mes batons de sticks à lèvres ce mois-ci (j’en ai toujours un dans la poche de mon manteau, un dans mon sac, et un au bureau). Je me suis  donc offert le lip balm de Kiehl’s… Pour le moment, je ne suis pas convaincue (la texture file trop vite à mon goût) mais je vais prolonger l’expérience, histoire de voir le résultat sur la durée…


    - le sérum jeunesse Abeille royale de Guerlain : tous les soirs, j’applique ce sérum sur le visage. J’aime son odeur et sa texture fraiche, son application à la pipette. J’ignore si son efficacité est prouvée, mais j’avoue que je suis séduite par le produit, et le rituel qui va avec (à savoir l’appliquer sur ma peau avant d’aller dormir).


    - le masque 103 de Yon-ka : pour une peau mixte comme la mienne, le masque 103 est idéal. Je m’en sers une fois par semaine depuis 1 mois, et je vois la différence, ma peau est moins granuleuse, moins brillante en journée. Et j’aime bien la texture argileuse, un peu moins les huiles essentielles, mais bon, ce n’est pas gênant si vous compensez par ailleurs avec des produits sans odeur (ou au parfum peu présent), ce qui est mon cas.


    - la BB cream Erborian : on a tout dit sur cette crème ou presque. Perso, je l’adore, elle a intégré mon rituel beauté et make-up avec une certaine évidence. Je l’applique sur ma crème de jour, et je la recouvre d’un peu de  poudre compacte. J’attends de voir si la marque compte se lancer dans la CC Cream, version améliorée de la BB cream…

  • Les archetiers de musiques s'engagent pour le bois

    violon-mariage-2.jpgSans l'archet, pas de violon. Sans Pernambouc, pas d'archet. Dépendant de cette unique essence de bois brésilienne, toute la profession se mobilise pour en assurer la survie.

    " Si la lutherie italienne est considérée comme la meilleure du monde, c'est la France qui fait référence dans le domaine de l'Archèterie " assure le président du Glaaf.

    Mais le talent n’a pas de frontières comme le montre le cas d’E. C. Formé en Angleterre, ce jeune belge est actuellement considéré comme l'un des meilleurs archetiers "français".

    Depuis qu'il a remporté deux concours, dont celui de la mairie de Paris en 1999, et a été " sacré " meilleur ouvrier de France, ses archets sont prisés par les virtuoses du monde entier. Son carnet de commandes est plein jusqu'en 2004. Outils de travail pour les musiciens professionnels, ses archets sont de véritables objets d'art dont le premier prix s'élève à 3000 euros. Cher ? " Il faut 60 heures de travail pour réaliser un archet, et 50 euros de l'heure c’est tout au plus le tarif d'un bon ouvrier spécialisé " relativise l'archetier. D'autant qu'un archet n'est composé que de matériaux précieux. Et qui a un impact en retour sur les tarifs musicien de mariage par exemple...

    Il exerce aujourd'hui son art à Paris, dans son petit atelier, discrètement niché près de la place Saint Sulpice. Discret, car il ne reçoit que sur rendez-vous. On sait que certains des meilleurs musiciens de mariage ou d'orchestres évènementiel l'ont comme artisan exclusif.

    Bois de Pernambouc, ébène, or, argent ou nacre, en toutes petites quantités, sont travaillés et assemblés avec délicatesse par l'archetier qui se fait orfèvre, joaillier, ou ébéniste.

     

     

  • La marque danoise Hubert

    Sous ce prénom plébéien qu’on associerait peu à l’univers du luxe se cache pourtant une styliste dannoise aux créations raffinées, teintées de cette fraîcheur fidèle au style nordique . Raison de plus pour enrichir son dressing de pièces ultra confidentielles plus à même d ’affirmer notre personnalité plutôt que de nous déguiser.

    En pleine effervescence depuis 2006 , Rikke Hubert manie l’art de faire simple sans sombrer dans le minimalisme soporifique .

     

    Sa dernière collection semble faire écho au phénomène Black Swan : chacune des silhouettes renfermant l’étoffe et la grâce d’une ballerine. En évitant de singer les atours du petit rat de l’opéra, Rikke n’emprunte que la palette de couleurs et les lignes affutées au monde de la danse auxquels elle ajoute ses touches personnelles : des détails ou découpes qui font mouche.

    hubert.JPG

    Le résultat ressemble à un album de Trentemoller ( artiste qu’affectionne Rikke ) : résolument poétique et faussement naïf. Car derrière cette jeune première tirée à quatre épingles se cache une véritable sensibilité. Le monde de la musique semble en effet guider la créatrice dannoise : la ligne capsule Hubert Trolle est ainsi le fruit de sa collaboration avec la chanteuse Ane Trolle, un mini vestiaire plus onirique et ludique. Qu’on dise que la mode s’écrit principalement à Paris, Copenhague n’a définitivement pas dit son dernier mot !